Hôtel de Ville Aix-en-Provence / Wikimedia

Alors que la justice rendra son verdict, en juillet prochain, sur le dossier concernant entre autres cette affaire, le Conseil d’État vient d'ores et déjà d'annuler la promotion du chauffeur de Maryse Joissains.

Conseil d’État

C'est Lucien-Alexandre Castronovo, conseiller municipal d’Aix-en-Provence, qui révèle l'information sur son blog.

Il aura fallu cinq ans pour connaître l'épilogue qui a notamment renvoyé Maryse Joissains en correctionnelle, le 25 mai 2018 le Conseil d’État a tranché, la promotion du chauffeur de madame la maire est définitivement annulée.

Les magistrats rejettent tous les arguments ainsi que toutes les requêtes de la Ville d'Aix qui tentaient de justifier un tel acte empreint pourtant d'abus manifeste de pouvoir et de favoritisme exercé en dépit des lois.