Hôtel de Ville Aix-en-Provence / Wikimedia


Retour à la case justice pour Maryse Joissains avec son renvoi devant le tribunal correctionnel, samedi dernier, ordonné par le juge Marc Rivet pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

L'affaire concerne l'embauche d'une de ses collaboratrices en charge de la protection animale à la Communauté du Pays d'Aix, qui n'en a pas la compétence dans ce domaine, ainsi que la promotion de son chauffeur, Omar Achouri, en 2013 et l'emploi de ses 3 enfants, dont un en fonction dans une piscine fermée.

Elle a annoncé hier faire appel de ce renvoi, elle encourt au maximum dix ans de prison et un million d'euros d'amende.

Informations pratiques :