Hôtel de Ville Aix-en-Provence / Wikimedia


Le site internet d'Europe 1 s'est penché sur le cas de Sophie Joissains, récemment élue conseillère régionale, et son tour de passe-passe afin de conserver un poste à la ville tout en évitant la règle sur le cumul des mandats.

Selon l'article, "En 2015, comme Sophie Joissains n’est *que* sénatrice, adjointe au maire et vice-présidente d’une communauté d’agglo, elle décide de se présenter sur la liste LR-UDI de Christian Estrosi" ... "(mais) Sophie Joissains n’échappe pas à l’intransigeante règle sur le cumul des mandats" ... "(elle) doit démissionner du conseil municipal d’Aix et abandonner de fait la vice-présidence de l’agglo" ... "(et) trouve un subterfuge pour ne pas totalement abandonner la ville de Cézanne. Elle devrait réintégrer le cabinet de sa mère, "un poste de conseiller à 20 % pour me permettre de continuer à suivre les dossiers"".