élections Aix en Provence


Suite au recours de Jean-Brice Garella, tête de liste PS-UDI à l'élection municipale de Gardanne en mars dernier, le tribunal administratif de Marseille examinait hier les éléments pouvant entacher la sincérité du scrutin. Pour rappel, Roger Meï (FG), maire de Gardanne depuis 1977, a été élu avec seulement 69 voix d'avance.

La décision sera rendue dans les prochaines semaines, pour le rapporteur public l'annulation doit être prononcée principalement au motif qu'un des colistiers du vainqueur n'était pas réellement domicilié dans la commune.

En 2009 c'était l'élection municipale d'Aix-en-Provence qui était annulée avec 747 voix d'avance entre les candidats mais le second recours, avec seulement 187 voix d'avance, avait été rejeté. La gravité des griefs sera donc déterminante dans la décision des juges.