Hôtel de Ville Aix-en-Provence / Wikimedia


L'émission Envoyé Spécial, diffusée hier soir sur France 2 avec pour thème "L'argent des communes : des économies au gaspillage", était assez attendue suite à la demande de déprogrammation de Maryse Joissains.

Mêmes services, mêmes missions

Entre la ville d'Aix-en-Provence et la Communauté du Pays d'Aix on retrouve les mêmes services avec Christian Boucherie (CPA) et Jean-Marie Reynaud (Mairie) qui présentent en début de reportage l'exemple des ressources humaines avec des missions identiques, une situation similaire que l'on retrouve dans d'autres services comme les finances, la culture, le sport et l'informatique.

Selon Daniel Lamarque, Présidente de la Chambre Régionale des Comptes PACA, "les recrutements en 2004 et 2005 totalisent 421 agents à la CPA avec une partie en doublon avec les communes".

Pourquoi n'y a-t-il pas eu de transfert ?

Selon Jean-Marie Reynaud, Directeur Général des Service à la Mairie d'Aix, "cette décision est politique". Pour Maryse Joissains, Maire de la Ville et Présidente de la CPA, "ces recrutements répondent à un besoin (...) Je les revendique (...) On a été un peu dans l'amateurisme".

Des emplois de complaisance

Mais selon Phillippe Neveu, ancien Directeur Général de la CPA licencié par Maryse Joissains, c'est bien l'élue qui aurait décidé des recrutements "des situations caricaturales avec des familles entières recrutées (...) Un goût immodéré pour le clientélisme (...) Des embauches complaisantes (...) Premier exemple, la nourrice de la petite fille de Maryse Joissains recrutée en catégorie A (...) 5 recrutements de femmes de pompier (...) 150 personnes recrutées pour des motifs clientélistes".

Maryse Joissains conteste "Oui j'ai embauché des gens que je connaissais et alors c'est interdit ? Ça se fait dans la France entière !". Une enquête est en cours depuis juin 2013 pour faire la lumière sur certains de ces recrutements.

Vous pouvez retrouver l’émission en rediffusion sur le site de France 2 (la partie sur Aix-en-Provence commence à 23min45).

Envoyé Spécial / France 2