V'Hello


C'est donc officiel depuis le dernier Conseil Municipal, le contrat liant la société JCDecaux et la ville d'Aix-en-Provence sur les vélos en libre service V'Hello va être résilié faute de succès, mais peut-être aussi de volonté, car on apprend en même temps que la ville met la main à la poche à hauteur de 1,5 millions d'euros pour lancer la vidéo surveillance dans les quartiers, alors que le dispositif V'Hello n'a lui jamais dépassé l'hypercentre.

1,5 millions d'euros pour 24 caméras contre 500 000 euros de pertes pour les "V'Hello", le raccourci est un peu facile mais quand on constate l'inefficacité de ce dispositif dans les autres villes on a de quoi râler, ramené à une autre échelle Marie-José Valeta (Verts) constate "qu'avec cette somme on fait tourner un centre social pendant un an" (La Provence).